Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 20:23

 

Vous lirez ci-dessous, quelques extraits d'un article publié dans le Monde par Françoise Lemoine, chercheuse au Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII).

L'intérêt de ce texte court est de nous conduire à reconsidérer et à relativiser l'ampleur de la place occupée par l''économie de la Chine dans l'économie mondiale.

"La Chine s'est hissée au rang de deuxième exportateur et de troisième importateur mondial. Son offre massive de biens de consommation produits à bas coût (vêtements, électronique grand public, électroménager) a poussé les prix mondiaux à la baisse. (...)

Plus récemment, elle est devenue aussi un des principaux importateurs mondiaux de matières premières industrielles (minerais et métaux) et le troisième importateur de pétrole ; l'essor de sa demande a contribué à la hausse des cours mondiaux. (...)

Le ralentissement économique qui se profile aux Etats-Unis fait surgir l'idée que les économies émergentes, au premier rang desquelles la Chine, pourraient prendre le relais des pays riches comme moteur de la croissance mondiale. (...) Si l'activité se ralentit dans les économies développées, la contribution de ces grands pays émergents à la croissance globale va s'amplifier. (...)

Mais la question du "découplage" entre les différents pôles de l'économie mondiale mérite une réponse nuancée. La croissance économique de la Chine est en effet devenue ces dernières années plus dépendante de la conjoncture mondiale. (...)

L'économie chinoise est donc affectée par la détérioration de la conjoncture mondiale, mais sa croissance reste rapide car elle a ses propres moteurs internes.

Pourra-t-elle pour autant tirer celle du reste du monde ?

A court terme, la réponse est négative. (...)

Pour que la croissance asiatique (...) exerce un effet d'entraînement sur le reste du monde, il faudra qu'elle fasse la part plus belle à la consommation intérieure, et moins belle à l'exportation."

 

Lire la suite ici :  Le Monde.fr : L'impact de la Chine sur l'économie mondiale ne doit ...

LE MONDE ECONOMIE, le 21 avril 2008
.

Published by David Mourey - dans Mondialisation
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012