Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 16:50

 

Dans le quotidien Le Monde, Pierre-Antoine Delhommais, journaliste estime que le gouverneur de la BCE (la banque centrale européenne) Jean Claude Trichet a eu raison de privilégier « à tout prix » la lute contre l'inflation au détriment de l'emploi et de la croissance.

 

Jean-Claude Trichet savoure son triomphe avec modestie

 

« Les chiffres de PIB publiés en Europe ont tendance à démontrer que M. Trichet n'est pas ce tueur de croissance et ce fabricant de chômeurs que le camp hétéroclite "keynésiano-fitousso (les amis de Jean-Paul Fitoussi, le patron de l'OFCE)-sarkoziste" l'accusait d'être. Malgré son immobilisme sur les taux et son acceptation d'un euro fort, l'économie européenne fait beaucoup mieux que celle des Etats-Unis. »


A rebours des critiques, dont il fait du Président de l'OFCE, Jean-Paul Fitoussi, le porte parole, Pierre-Antoine Delhommais estime que Jean Claude Trichet a fait les bons choix, chiffres à l'appui.


« Selon les statistiques publiées
jeudi 15 mai, le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,7 % au premier trimestre. Dans le même temps, celui des Etats-Unis a pour ainsi dire stagné, à moins de 0,2 %. Mieux, en Allemagne, première puissance économique de la zone, il a augmenté de 1,5 % au cours de cette période, soit 6 % en rythme annuel, une cadence quasi chinoise. »

 

Du court terme, ... au long terme

 

Je me demande s'il est vraiment raisonnable et même rationnel de considérer, et de conclure, à une supposée « victoire » doctrinale en limitant son observation des évolutions économiques au très court terme.

 

En effet, étant donné, la volatilité potentielle et effective du taux de croissance trimestriel du PIB, les « victoires » d'aujourd'hui, précédent probablement les « défaites » de demain.

 

Ce type de vision court-termiste de l'économie n'est pas compatible avec le temps long de la démocratie qui conduit plutôt à regarder les évolutions sur plusieurs années, plusieurs décennies.

 

Enfin, puisqu'on parle de victoire, qu'en est-il de la croissance du depuis 2000 et de l'évolution du chômage sur la même période ?

 

Inflation, croissance des niveaux de vie et chomage

 

Sauf erreur de ma part, Jean-Paul Fitoussi n'a jamais prôné davantage d'inflation pour que l'économie aillent mieux, ni davantage de dette publique non plus. En revanche et à l'instar de certains collègues économistes modérés, il explique plutôt que si la lutte contre l'inflation est indispensable elle ne doit pas se faire au prix d'une hausse durable du taux de chômage - et/ou d'un maintien à un niveau élevé - et d'un taux de croissance du PIB durablement bas.

 

Davantage de nuance et de recul temporel permet de mieux appréhender les visions parfois divergentes des économistes, dont Jean-Claude Trichet.

 

A lire :

 

Jean-Claude Trichet savoure son triomphe avec modestie

 

Published by David Mourey - dans Croissance économique
commenter cet article

commentaires

Stéphane Jeannot 05/10/2008 17:30

Faut il encore le recul de l'histoire pour voir l'ineptie d'un Trichet ou d'un Delhommais?Pseudo economistes, et vrais sophistes.... J'espère que monsieur Fitoussi aura enfin la place qu'il mérite! Celle d'un grand économiste qui depuis des années déjà nous annoncait les pistes à suivre.

David Mourey 06/10/2008 23:35


Je partage votre point de vue. Jean-Paul Fitoussi n'a pas la considération qu'il mérite en France. Il a en tout cas, l'estime des plus grands, A.Sen, J.Stigiltz,
R.Solow, E.Phelps, ...
Au delà d'un Grand économiste, c'est un penseur, un intellectuel à part entiière. Je ne comprendrai jamais la manière dont il est parfois caricaturé, pro keynes, pro Etat, ....
Il est de surcroit toujours écouté par tous les gouvernements et présidents qui se succèdent.


A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012