Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 16:15

.
Aux Etats-Unis, l'inflation est également nourrie par la forte hausse des prix de l'énergie et de l'alimentaire.  L'inflation sous jacente (hors énergie notamment) est donc beaucoup plus faible.

En effet, « Les prix à la consommation se sont accrus de 1,1% m/m en juin, portant le taux d'inflation à 5,0%, après 4,2% en mai. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis mai 1991. Une fois encore, la hausse est principalement due à la composante énergie. 

 Le prix de l'énergie a bondi de 6,6% m/m en juin, celui d'un gallon d'essence atteignant en particulier pour la première fois le seuil de 4 USD.

Les prix alimentaires (boissons comprises) ont également contribué à l'accélération de l'inflation, en s'accroissant de 0,7% m/m.

Les prix sous-jacents - hors énergie et alimentation - ont crû de 0,3% m/m, c'est-à-dire un peu plus que les mois précédents. Alors que diverses composantes sont restées modérées (vêtements, soins médicaux, loisirs), le prix du logement (qui représente plus de 40% de l'indice sous-jacent) a en revanche augmenté de 0,3% m/m, sa plus forte hausse depuis janvier.

 L'inflation sous-jacente s'est en conséquence établie à 2,4%, après 2,3% au cours des deux mois précédents.

En raison de la forte hausse des prix des matières premières, l'inflation totale devrait demeurer au-dessus du seuil de 4% cette année. »

Source : BNP-Paribas, EcoFlash, 16 juillet 2008 Jean-Marc Lucas

 

Ces facteurs spécifiques de l'inflation sont-ils suffisamment pris en compte par les autorités monétaires, les banques centrales, lorsqu'il s'agit de décider d'une éventuelle hausse des taux d'intérêt afin de lutter contre l'inflation ?

En première approche, la hausse des taux d'intérêt vise un ralentissement du crédit et donc de la création monétaire. L'hypothèse implicite est donc que l'inflation est d'abord un phénomène d'origine monétaire. Selon cette conception monétariste, il y a inflation lorsque la quantité de monnaie crée est excessive par rapport aux besoins de l'économie, à la croissance de la production.
.

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012