Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 20:29
 
Etats-Unis : des Fed funds à 4,00% en 2008
 
 La baisse des taux ne fait que commencer (?)
 
« La Fed a finalement décidé d’abaisser l’objectif des Fed funds de 50pb à 4,75% lors de son FOMC du 18 septembre. Cette baisse agressive des taux reflète selon nous une forte inquiétude sur la croissance mais vise également à remédier à la crise de confiance sur les marchés. Même si la Fed ne donne pas d’informations sur ses futurs mouvements de politique monétaire, nous pensons qu’elle optera pour un assouplissement monétaire plus marqué. En effet, (…) , les risques se sont cependant intensifiés ces dernières semaines (persistance de la crise de liquidité, faiblesse de l’emploi,…). En conséquence, nous anticipons désormais un ajustement monétaire supplémentaire de 75 pb qui ramènerait les Fed funds à 4,00 % à la fin du premier trimestre 2008. » Natixis Special Report 19 septembre 2007
 
 
« Le Board des Gouverneurs (de la Fed) a également diminué le taux d’escompte (taux auquel les banques peuvent se refinancer auprès de la banque centrale lorsque la liquidité interbancaire s’assèche) de 50 pb, le ramenant à 5,25%. Ce dernier est ainsi passé de 6,25% à 5,25% depuis le début de la crise (le 17 août dernier, la Fed avait déjà annoncé une baisse de 50pb du taux d’escompte). (..) » Natixis Special Report 19 septembre 2007
 
Incertitude, risque « credit crunch »et besoin de confiance
 
« Cet assouplissement monétaire, plus agressif qu’attendu suggère que la Fed est très inquiète sur les conséquences potentielles de la crise financière sur l’économie américaine. En particulier, le resserrement des conditions de crédit avec le risque de « credit crunch » est la principale source de préoccupation. L’ampleur du mouvement a été justifiée par le souci d’éviter les effets négatifs de la crise financière sur la croissance. De notre point de vue, cette baisse plus agressive reflète d’une part une réelle inquiétude de la Fed sur le risque de récession mais aussi la volonté de redonner confiance aux marchés après une période très perturbée. » Natixis Special Report 19 septembre 2007
 
La croissance avant l’inflation
 
Le risque inflationniste passe de facto au second plan, mais la Fed souligne que « le Comité continuera d’appréhender les effets de la crise financière et agira si nécessaire pour promouvoir la stabilité des prix et une croissance soutenable ».
 
Un assouplissement monétaire aux effets positifs….
 
Selon le scénario de Natixis, « les risques se sont intensifiés avec la détérioration des conditions de crédit. En conséquence, il devient plus probable que la Fed ramène la politique monétaire vers la neutralité ce qui suppose un taux des Fed funds proche de 4%. En effet, le scénario repose sur une croissance américaine durablement faible (proche de 2% en 2008) et une décélération de l’inflation (2,2% en 2008). Au total, la croissance nominale sera donc légèrement supérieure à 4%, ce qui laisse encore à la Fed des marges de manœuvre pour baisser les taux. (…) L’assouplissement monétaire aura un effet positif sur la croissance permettant de limiter le credit crunch mais également les défauts des emprunteurs… ». Natixis Special Report 19 septembre 2007
 
…mais attention aux effets différés à long terme
 
En cas de politique monétaire excessivement et durablement expansionniste, les mécanismes de la « Finance de Ponzi » peuvent resurgir là ou on de les attend pas.
 
A consulter:
 
 
 
Le Monde, Débat avec Jean Paul Fitoussi,  président de l'OFCE,  mardi 11 septembre 2007 à 15 h00.
 
 
 
 
 
Published by David MOUREY - dans Crises Financières
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012