Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:56

  

Dans son dernier article, Patrick ARTUS, Directeur de la Recherche économique chez NATIXIS, poursuit ses réflexions sur la crise dans la Zone euro en procédant à

 

« L’anatomie d’une reprise de la crise de la zone euro »

 

« Depuis la fin de 2011, la crise de la zone euro est devenue nettement moins sévère grâce aux mesures d’urgence prises.

Nous nous demandons s’il y a un risque de court terme de redémarrage de la crise.

Taux LT sur Emprunts Etat Ita Esp Irl 2002 2012

 Nous pensons qu’il faudrait pour cela :

que les repos à long terme de la BCE deviennent inefficaces, n’étant plus utilisés par les banques pour financer les Etats ;

qu’un grand pays de la zone euro (Espagne ?) ne parvienne plus à réduire son déficit public en raison de l’importance du recul de l’activité. »

 

« Synthèse : peut-on éviter une rechute dans la zone euro ?

 

Comment éviter ces enchaînements dramatiques ?

 

 La clé, on l'a vu, est le maintien de l'efficacité des repos à long terme de la BCE,

donc le maintien des achats de dettes publiques par les banques, même sur une base

pays par pays.

Ceci implique le maintien de la confiance des banques dans la solvabilité des Etats ; comme on l'a vu dans l'exemple de l'Espagne, l'effort budgétaire a des limites si la croissance est trop faible ;

la seconde clé du maintien de la stabilité est donc le maintien d'une croissance suffisante dans les pays en difficulté de la zone euro.

ZE Encours total de repos de la BCE 2002 2012

On en revient toujours à la même question :

si l'EFSF-ESM (fusionné) a réellement la capacité d'émettre 700 milliards d'euros sur les marchés financiers internationaux,

faut-il conserver cette capacité pour prêter aux Etats lorsqu'ils sont en difficulté (ou pour décourager les attaques spéculatives, le fameux "firewall"),

ou bien peut-on en utiliser une partie pour soutenir intelligemment la croissance (un "Grand Emprunt" européen sur le modèle de ce qu'a fait la France, tableau 3) ? »

 

Lire le texte intégral ici :

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=63416

 

Published by David Mourey - dans Europe
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012