Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:13

 

Dans une note du 16 décembre 2011, Patrick ARTUS, Directeur de la Recherche Economique chez NATIXIS s’interroge sur la « règle d ‘or » en matière de finances publiques.

« La règle d'or est-elle une bonne idée ? »

Une note courte, claire et synthétique, que nos décideurs devraient lire avant de tenir des propos sans nuance et de prendre des décisions hâtives !

L’objectif, la nécessité et l’urgence de la réduction des déficits publics et de la dette publique (en valeur absolue et en valeur relative, % du PIB) conduit nos dirigeants à vouloir aller encore une fois plus vite que la musique en étant toujours des victimes de leur vision de court terme !

A vouloir faire bien mais trop vite, après tant de décennies d’erreurs, on risque de vouloir inverser la tendance trop brutalement et obtenir in fine un résultat contraire aux attentes.

Deficit Public All Fce Esp Ita 1995 2013

En effet, le problème n’est pas de savoir si nous avons besoin d’une règle d’or ou pas !

Compte tenu de l’incapacité de nos différents gouvernements à avoir une gestion budgétaire disciplinée depuis le milieu des années 70, on ne peut qu’accepter qu’ils s’imposent une « règle d’or ». Quand le choix responsable devient impossible, en Démocratie, autant s’en tenir à une règle claire !

 

 Ceci dit, ... Quelle Règle d'Or ?

 

Une règle intelligente, à court terme et à long terme, serait bienvenue et acceptée car crédible.

Le vrai débat se situe donc bien là : une « règle d’or », oui, mais laquelle ?

Encore une fois, nos gouvernants sont prêts à faire presque n’importe quoi pour agir vite.

Mais nous savons bien que la décision et l’action dans l’urgence ne sont pas forcément adaptées, ni efficaces.  Dans le cas présent, les dirigeants français, a l’instar de leurs homologues européens, pensent que l’austérité cumulée et non coopérative va rassurer les créanciers-investisseurs et les agences de notation. On voit bien que ce n’est pas le cas. Cela ne marche pas et je l’ai déjà expliqué à plusieurs reprises depuis au moins début septembre 2011.

 

Désormais, la décision non coopérative à la mode est

la « règle d’or » budgétaire !

 

Et voilà, nos candidats (président de la république compris) et leurs lieutenants engager un dialogue de sourds sur la « règle d’or ».

Le pire est que ce pseudo dialogue se poursuit au niveau européen, à tel point que de nombreux Etats sont prêts à accepter une « règle d’or » à l’allemande.

On croit rêver ?  … Non ! On croit faire des cauchemars ! Là se trouve le vrai problème !

On ne peut mettre en place une règle d’or qui s’appliquera à des pays dans des situations aussi hétérogènes tout simplement par ce que cela convient à l’un d’entre eux, fut-il l’Allemagne.

Et c’est bien ce que souhaite rappeler Patrick ARTUS à tous ceux qui ont une vision simpliste et binaire sur ce sujet.

 

Une règle d'or à l’allemande pour tous est-elle une bonne idée ?

 

Les chefs d'Etat de la zone euro ont décidé d'inscrire la "règle d'or" dans leur constitution ; il s'agit de la règle d'or "à l'allemande" : quasi-nullité du déficit public structurel, ce qui conduit à une baisse tendancielle du taux d'endettement public.

Deficit Structurel All Fce Esp Ita 1995 2013

Ce qui va dans le bons sens

 

 - le fait de réduire le taux d'endettement public dans la perspective du vieillissement démographique

Pop de plus de 60 ans All Fce Ita Esp 1995 2013

- le rétablissement induit de la crédibilité budgétaire, donc la baisse des taux d'intérêt

 

Tx d'i à 10 ans All Fce Ita Esp 1995 2013

- le fait d'être nécessairement en excédent budgétaire dans les périodes d'expansion, ce qui donne des marges de manœuvre importantes dans les récessions

 

Deficit Cyclique All Fce Esp Ita 1995 2013

Ce qui va dans le mauvais sens

 

Il ne faudrait pas passer à nouveau à une "règle magique" basée sur l'analyse d'un seul chiffre, le déficit public structurel à 0,5%. La manière de passer à la règle d'or peut avoir des effets négatifs durables sur l'économie. Le détail de la politique budgétaire, est très important.

     - Y aura-t-il réduction d'investissements ou de dépenses publiques utiles ?

Si la diminution du déficit public se faisait par celle de dépenses publiques nécessaires à la croissance de long terme (investissements, R&D, éducation) ; la règle d'or ne permet pas de financer les investissements publics par l'endettement

     - Y aura-t-il hausse des impôts défavorables à la croissance de long terme (charges sociales en particulier) ?

 

Finalement, il ne faudrait pas que la règle d'or soit une nouvelle règle "magique" qui dispense de faire une analyse sérieuse des politiques budgétaires à un niveau fin de détail et de leurs effets sur l’économie.

Voilà, l’essentiel est rappelé en quelques mots. A lire sans attendre !

 

A consulter :

 

France : Crise des Dettes Souveraines, Méfiance et Hausse des spreads !

Paradoxe : Etats-Unis et Royaume Uni sont préférés à la Zone Euro

France : Le plan de rigueur qui va faire perdre le Triple A « AAA »

Il faut lire le Rapport COTIS - CHAMPSAUR sur la Dette Publique

Que faire pour sauver la Zone euro et l’Euro ? … Avis sur les propositions de Jacques ATTALI  

Dette publique, déficit budgétaire et politique budgétaire

Dette publique, comportements de consommation et d'épargne

Comment mesurer la dette publique ?  

« Plan Fillon : triple A ou triple 0 » par Charles Wyplosz

 

Standard & Poor's

Fitch Ratings - Dedicated to providing value beyond the rating

Moody's - credit ratings, research, tools and analysis for the global ...

 

Colloque « La Dette Publique et les Générations Futures » au Cercle Républicain, le 18 octobre 2011

Rencontre avec Jacques ATTALI sur « La Dette Publique et les Générations Futures »

 

De « L’euro est là et crapoto basta » … à la Crise de l'Euro est là !!!

Crise de la Zone Euro : « Le FESF proche de la transformation »

Zone Euro : « le politique a constamment un temps de retard » 

Le Fond européen de stabilité financière, FESF, raconté aux enfants : FESF, MESF, …, MSE

« Le pari risqué de l’Europe » par Charles WYPLOSZ 13 Mai 2010

Quelle Soutenabilité pour les finances publiques de la Grèce ?

« La Grèce : une tragédie européenne », par Jean-Paul Fitoussi

« DE LA CRISE FINANCIÈRE À LA CRISE ÉCONOMIQUE »

 

Published by David Mourey - dans Finances publiques
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012