Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 04:56

 

Un nouveau texte  très instructif de Charles  Wyplosz sur le site TELOS. Un point de vue sur les conséquences pour la pérennité de l’EUROPE des deux plans successifs de sauvetage de la Grèce (110 milliards d’euros) d’une part et de prévention d’une crise systémique d’autre part (750 milliards d’euros).

 

TELOS

 

Est-ce la bonne décision ? L’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit, il y a des risques d’échec à ne pas négliger si l’on souhaite que ces plans soient efficaces.

 

« La question est de savoir si ce plan miraculeux va vraiment marcher. Les premiers 500 milliards de garantie doivent être apportés par la Commission et les gouvernements qui se portent garants. Cette somme représente presque 6% du PIB de l’Union, environ 11% des dépenses publiques. La garantie engagera les contribuables de chaque pays garant. »

(…)

« Le problème est que la reprise économique démarre tout juste et qu’elle n’est pas encore arrivée dans les pays sous pression. L’austérité budgétaire va probablement faire retomber la Grèce, l’Espagne et le Portugal dans une récession profonde, ce qui va faire baisser les rentrées fiscales et aggraver le déficit budgétaire, donc les besoins d’emprunter »

 

Encore une fois, les arbitrages à réaliser entre les necessités du long terme et la résolution des difficultés du court terme ne sont pas simples.

 

La suite ici : Le pari risqué de l’Europe

Charles Wyplosz

Published by David Mourey - dans Finances publiques
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012