Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 07:26

L’aggravation de la crise des pays périphériques de la zone euro depuis le mois d’avril 2010 a entrainé un renforcement significatif de l’aversion au risque des investisseurs qui s’inquietent de la soutenabilité des finances publiques des pays développés et des conséquences pour l’économie mondiale de la mise en place de plans d’austérité drastiques en zone euro. Cette réaction est tout à fait rationnelle compte tenu du poids de l’Europe dans l’économie mondiale est substantiel. Si la part du PIB européen dans l’économie mondiale a baissé depuis le début des années 2000, elle reste élevée, alors que le poids des économies émergentes n’a cessé de se renforcer. Quelque soit la mesure comptable, la part du PIB européen dans le PIB mondial restait significative en 2009.

Alors que le PIB de l’Union Européenne (UE) en dollars courants représentait en 2003, 30,.6% du PIB mondial, cette  part était de 28,4% en 2009.

 

De manière analogue, en parités de pouvoir d’achats (PPA) afin de tenir compte des différences de niveau de prix entre les pays, la part du PIB de l’UE dans le PIB mondial était de 24,2% en 2003 et encore de 21,3% en 2009.

 

La contribution de l’UE à la variation du PIB mondial reste également non négligeable.

 

Contribution de l’UE à la variation du PIB mondial (en %)

 

 

2003-2007

2008

2009

Variation annuelle du PIB mondial en PPA

4,7%

3,0%

-1,1%

Contribution à la variation du PIB mondial en point de %

Etats-Unis

0,6

0,1

-0,5

UE

0,6

0,2

-0,9

Asie émergente

1,8

1,7

1,4

Reste du Monde

1,7

1,0

-1,1

 Source : FMI

 

Ainsi, alors que la croissance du PIB mondial en PPA, entre 2003 et 2007, s’est établie à +4,7% en moyenne par an, l’UE lui a apportée une contribution de 0,.6 point soit autant que les Etats-Unis. L’Asie émergente a contribué à hauteur de 1,8 point et le reste du monde, 1,7 point.

En outre, l’évolution de l’activité européenne a participé de manière équivalente à celle des Etats-Unis au ralentissement du PIB mondial en 2008 et a précipité la contraction du PIB mondial en 2009. Pour une variation du PIB mondial en PPA de -1,1%, la contribution de l’UE fut de -0,9%, celle des EU de -0,5%, celle du reste du monde de -1,1% et celle de l’Asie émergente de +1,4%.

CroissVolume.jpg 

CroissVolume2.jpg 

Le poids du consommateur européen est sous-estimé

 

Surtout, le poids du consommateur européen est généralement sous-estimé car la contribution de la consommation des ménages de l’UE à la croissance mondiale est inférieure à celle des ménages américains mais elle n’est pas négligeable.

 En 2009, la consommation des ménages européens représentait 12,7% du PIB mondial en PPA soit un niveau très proche de la part de la consommation des ménages américains qui était de 14,2%. Les évolutions de la consommation européenne n’ont pas été neutres pour la croissance mondiale.

 

L’importance du marché européen pour les exportateurs mondiaux

 

Enfin, l’importance du marché européen pour les exportateurs mondiaux reste incontestable. En 2009, les importations de l’Union Européenne représentaient encore 16,9% des exportations mondiales hors commerce intra-européen.

Entre 2003 et 2007, les exportations mondiales totales hors commerce intra-européen ont progressé au rythme annuel de +16,7%.

En 2009, la baisse des importations de l’UE a largement participé à la contraction du commerce international : -5,.1 points du recul de -21,.4% des exportations mondiales en 2009 ont résulté du repli des importations européennes.

 

Published by David Mourey - dans Croissance économique
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012