Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 09:43

Le creusement des déficits publics en raison de plans gouvernementaux de soutien aux économies se traduit par la monétisation des dettes publiques, c'est-à-dire que la banque centrale achète des obligations souveraines en créant un supplément de monnaie centrale.

« Cette monétisation prend des formes différentes aux Etats-Unis et dans la zone euro. Aux Etats-Unis, elle prend surtout la forme d’achats de titres publics par les banques centrales des pays émergents et exportateurs de pétrole. Dans la zone euro, elle prend surtout la forme d’achats de titres publics par les banques commerciales. » Patrick ARTUS

BCE Achat Dette Pub Mai a Juillet 2010

 

« La BCE est revenue aux affaires courantes lors de sa réunion du 8 juillet, profitant d’une période d’accalmie après deux mois de fortes tensions sur les marchés. Elle n’a bien sûr pas touché à ses taux directeurs, qui restent « appropriés », et n’a pas non plus modifié son jugement sur l’économie. Ainsi, les flux de crédit secteur privé ont certes rebondi, mais il est trop tôt pour parler d’une nouvelle tendance. Comme prévu, JC. Trichet a, par ailleurs, semblé satisfait du renouvellement partiel du prêt à un an de 442 Mds d’euros, confirmant que la remontée des taux interbancaires était une suite logique de la baisse de la demande de liquidité par les banques, et, en aucun cas, un signal de politique monétaire. Il a également mentionné des signes d’amélioration sur le marché de la dette souveraine, suggérant qu’une accélération des interventions de la BCE n’était pas nécessaire dans l’immédiat. En revanche, s’il s’est félicité de la décision de publier les stress tests des banques sur une base individuelle, il a refusé de commenter les hypothèses retenues ou les modes de recapitalisation envisageables. »

Perceptives Hebdo N°27/10 – Du 5 au 9 juillet 2010, Direction des études économiques de Crédit Agricole SA.

 

Published by David Mourey - dans Finances publiques
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012