Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 20:06

J’ai été interrogé, il y a quelques jours, par un journaliste de « Ouest France » qui avait lu mon article sur ce blog concernant les économistes atterrés.

 Nous avons échangé pendant environ 45 minutes. Voici ce qui a été publié dans le journal mardi 9 novembre 2010 et sur le site ci-dessous.

La veille, « Ouest France » avait publié une interview d’André Orléan, économiste atterré que j’avais inivté au Sénat et dont je respecte beaucoup les travaux !

Ce que je dénonce avant tout, c’est bien la méthode utilisée par les économistes atterrés consistant à mettre tous les autres, les « non atterrés », dans le même panier.

  

La-D-mocratie-des-Autres-copie-1.jpgContre une bipolarisation caricaturale de la pensée économique

 

Cela ressemble à ce qui s’est produit au milieu des années 90 avec les « économistes contre la pensée unique ». Si vous n’adhériez pas au discours de ces derniers alors ipso facto, vous deveniez suspect et membre des orthodoxes défenseurs de la « pensée unique ».

 

 Fidèle aux principes de la démocratie de la libre discussion mis en exergue par Amartya SEN dans son ouvrage « La démocratie des autres », je ne pouvais me reconnaitre dans cette bipolarisation caricaturale de la pensée économique.

 

 

Entretien sur Ouest-France

 

« Je ne suis pas 'atterré', ni néolibéral... »

 

 

Pourquoi n'êtes-vous pas signataire du manifeste des Économistes atterrés ?

Ce qui me choque, c'est la méthode utilisée. Le fait qu'ils soient atterrés, qu'ils dénoncent certaines dérives persistantes, ça ne me gêne pas, je peux être d'accord avec eux sur certains points. Mais ce qui me dérange vraiment, dans cette affaire, c'est que ces économistes se disent atterrés de la persistance du néolibéralisme, de l'orthodoxie... Si vous n'êtes pas atterré, ça veut dire, sous-entendu, que vous êtes ultralibéral, orthodoxe... Et bien, je ne suis pas d'accord. Je ne signerai pas leur manifeste, et pourtant je ne suis ni néolibéral ni orthodoxe...

 

 Quelles raisons de fond vous séparent ?

 Cette négation des dangers de la dette publique dans différents pays, ça manque de pertinence. Sur la réforme des retraites, le discours des économistes atterrés manque de nuances. Je ne suis pas du tout d'accord, par exemple, avec la décroissance qu'ils mettent en avant.

 

 Leur critique des agences de notation...

 

 Il y avait des conflits d'intérêt dans ces agences. Plein d'économistes non atterrés le reconnaissent. On n'a pas changé ce qu'il fallait, mais la réalité, c'est que ces agences existent. Même si, pour de mauvaises raisons, elles impulsent des anticipations qui créent des bulles. Il faut le prendre en compte. Le discours « C'est la faute aux agences de notation, c'est la faute aux traders », ça fait peur, ça marche bien auprès du public... Mais on ne règle pas les problèmes économiques en utilisant des boucs émissaires.

Pour vous, le G20 (le groupe des vingt pays les plus importants), c'est un progrès ?

 

Le G20, OK ce n'est pas parfait, mais c'est bien mieux que le G8. Cela représente 85 % de la production mondiale, on a fait un grand pas en avant. Critiquer le G20 pour ses dysfonctionnements en tant qu'instance de représentation, c'est comme critiquer le fonctionnement de l'Union européenne : les pays n'arrivent pas à se coordonner, car dans une décision collective, ils pensent d'abord national. Derrière la critique des Économistes atterrés, il y a en fait l'idée que, pour eux, dans ces instances internationales, c'est le néolibéralisme qui s'exprime et envahit le monde. C'est ça la base de leur critique.

David Mourey. Professeur d'économie dans le secondaire

David Mourey est professeur de lycée et organise des conférences d'économistes au Sénat.

Il réagit au manifeste des Économistes atterrés que nous avons présenté hier.

Recueilli par Even VALLERIE.

Le site de « OUEST France » :  http://www.ouest-france.fr/

A consulter :

De l'importance du débat dans une démocratie moderne

Devons-nous être atterrés par le discours des « Economistes atterrés » ?

Challenges : « Pour un enseignement apolitique de l'économie » au lycée par David Mourey

Contre « Le débat interdit » : Jean-Paul FITOUSSI

De la démocratie et du pluralisme

La démocratie fragilisée, l'Etat menacé

Pontault-Combault, Les économistes, mes Elèves, …, et les Idéologues

 

Published by David Mourey - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012