Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 13:00

 

Selon un document de la Recherche économique de BNP Paribas, les moyens cumulés du FESF et du MES passent à EUR 700 milliards mais avec ce « Pare-feux européen, le compte n’y est pas.  

L’Eurogroupe vient de porter à EUR 700 milliards (contre EUR 500 milliards jusqu’ici) les moyens financiers cumulés des outils de stabilité (FESF pour Fonds européen de stabilité financière et MES pour Mécanisme européen de stabilité). C’est le minimum.

Il n’est en effet pas sûr que ce montant suffise à rassurer les Etats non membres de la zone euro à qui l’on demande d’augmenter leur participation au FMI.

 Rappelons, en outre, que EUR 200 milliards sont déjà engagés (en faveur de la Grèce, du Portugal et de l’Irlande) ce qui laisse une capacité de prêt résiduelle de EUR 500 milliards.

Rendements Obligations d'Etat Ta Esp 2011 2012

Le MES doit commencer à opérer le 1er juillet 2012, mais ne sera pleinement opérationnel qu’en 2014, après avoir été intégralement capitalisé.

Il est prévu, d’ici là, que le FESF puisse engager de nouveaux programmes.

L’Espagne, elle, inquiète à nouveau.

On sait que les prêts à trois ans de BCE ont beaucoup fait pour que celle-ci retrouve des conditions de financement acceptables.

Le Trésor espagnol a d’ailleurs mis à profit la baisse des rendements pour accélérer son calendrier d’émissions : à fin mars 2012, 40% de ses besoins annuels de financement sont couverts.

Mais ces derniers menacent de déraper, notamment dans les régions autonomes, principales responsables de la mauvaise exécution des finances publiques en 2011.

Le fait que l’Andalousie échappe au Parti Populaire lors des dernières élections, n’a d’ailleurs pas été applaudi sur les marchés.

BNPP, Ecoweek, 30 mars 2012

Published by David Mourey - dans Europe
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012