Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:01

 

Un point de vue original de Charles WYPLOSZ sur les conditions d’une aide à la Grèce avec une préférence affirmée pour le FMI et surtout sur les risques que comporte une aide directe par les autres pays de la Zone euro, lesquels en prêtant directement à la Grèce en lieu et place des marches financiers contournerait la clause de non-souvetage  (no bail out) de l’article 125(1) du Traité européen qui est selon lui  la seule vraie règle ne matière de discipline budgétaire dans l’union monétaire.

Si tel n’est pas le cas, le risque est grand que la leçon de l’indispensable discipline budgétaire en Union monétaire ne soit pas bien été apprise.  

TELOS 

« La conclusion est que la clause de non-sauvetage est un pilier fondamental de l’union monétaire et que le Pacte de Stabilité est une illusion d’optique dont le plus grave défaut est de relativiser la clause de non-sauvetage. Or, que se passe-t-il ? Les événements donnent raison à tous les septiques. Le généreux élan de solidarité des gouvernements de la zone euro a fait voler en éclat la clause de non-sauvetage et le Pacte de Stabilité a. encore une fois, fait la preuve de sa totale inefficacité. »

 

La suite ici : L’appel au FMI reste la meilleure solution !

Charles Wyplosz

Après la Grèce, le Portugal. Après le Portugal, l’Espagne. Après l’Espagne l’Italie ? Le jeu de massacre semble devoir se prolonger. Faut-il donc craindre pour l’euro ? Pas forcément : le Traité européen a prévu la situation dans laquelle nous nous trouvons et préconise la bonne solution. À Maastricht, le choix était entre une union monétaire imparfaite et pas d’union du tout. C’est très clairement le premier choix qui a été fait. Quelles en sont les conséquences ?

On peut ne pas être d’accord, partiellement ou complètement, avec ce point de vue, mais en ce qui me concerne je trouve très utile les rappels effectués ici par Charles WYPLOSZ !

 

Un point de vue à comparer avec celui proposé par Jean-Paul FITOUSSI dans un article de presse relaté sur ce blog sur la necessaire solidarité entre pays membres.

 

TELOS

http://www.telos-eu.com/

  

Published by David Mourey - dans Finances publiques
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012